Sylvie PULLES
 

 

Lauréate du Prestige des Provinces

 
 

Sylvie Pullès fait la gloire du Massif Central, en cette année 2010. Cette jeune auteure, compositrice et accordéoniste-interprète a ravi, depuis quelques années, le titre enviable et envié de « Reine du folklore auvergnat » marchant sur les traces de ses illustres aînés qui s’appelaient Jean Ségurel, Jean Vaissade, Georges Cantournet, Robert Monédière et André Thivet. Native du département du Cantal, Sylvie Pullès s’est fixée depuis dans celui de l’Aveyron, une région marquée par les traditions où celles-ci sont les plus fortes de tout le Massif Central. D’ailleurs, sa renommée proverbiale ne s’est pas fait attendre. Ses nombreux admirateurs sont devenus des milliers parmi ses compatriotes restés au pays et ceux ayant émigré à Paris et dans le reste de la France jusqu’à l’étranger, notamment en République Argentine où existe, dans la ville de Piguë, une très forte concentration de personnes d’origine aveyronnaise et descendants de ces pionniers qui avaient émigré à la fin du XIXème Siècle et fondé cette ville où l’on parle encore la langue occitane et où l’on danse toujours la bourrée. Lorsque Sylvie Pullès y a été invitée il y a quelques années, elle y reçut un accueil triomphal, du à sa gentillesse, son allant et son grand talent d’accordéoniste. Il était juste que Sylvie mérite nos compliments et suscite toute notre admiration. En s’attaquant au prestigieux music-hall qu’est l’Olympia, elle prouve qu’elle est entrée définitivement dans la cour des grands de l’accordéon et que, plus tard, vous serez fiers de pouvoir dire en vous remémorant cette période : « Moi ? J’y étais » !

Roland Manoury
de la revue « Accordéon et Accordéonistes
»

 

Andre Soulier, Sylvie Pullès, J. Marty, Pierre Bonte et Gérard Bayols
 

 

Retour page d'accueil Retour à la liste des lauréats